WBNetADD connect
Contact direct

+32 16 43 11 00


Contactez-nous maintenant

Vous êtes ici

Convention de pension pour travailleurs indépendants : êtes-vous déjà au courant ?

Nouveautés
26 juillet 2018

Depuis le 1er juillet 2018, les indépendants qui n’ont pas de société, peuvent conclure une convention de pension pour travailleurs indépendants (CPTI) comparable à l’engagement individuel de pension (EIP) pour les indépendants qui ont une société. Mais quel est le contenu réel de cette mesure et en quoi diffère-t-elle de la pension libre complémentaire pour indépendants (PLCI) ? Voici la réponse.

Que signifie la CPTI en fait ?

Cette nouvelle convention de pension vous permet d’ajouter un supplément fiscalement avantageux à votre pension (extra)légale. Si vous observez la règle des 80%, ce qui signifie que l’ensemble de la constitution de votre pension ne peut dépasser les 80% de vos revenus, vous recevrez une réduction d’impôts allant jusqu’à 30%. La prime de la CPTI est calculée chaque année en fonction de la moyenne de vos revenus des trois dernières années. La CPTI vous permet d’ailleurs d’investir aussi bien dans la branche 21 (rendement garanti) que dans la branche 23 (sans capital garanti, mais avec un rendement éventuellement supérieur).

Qui entre en ligne de compte pour la CPTI ?

La CPTI peut être comparée à ce que signifie l’EIP pour des indépendants qui ont une société, mais elle est exclusivement destinée aux indépendants sans société. Cette mesure peut en outre être utilisée par les membres des professions libérales, les conjoints aidants et les indépendants à titre complémentaire, à condition qu'ils paient au moins les cotisations sociales en tant qu’indépendant à titre principal et qu’ils aient un revenu net imposable d’au moins 13.550,50 euros par an.

La PLCI par rapport à la CPTI

La prime pour la PLCI est limitée à 8,17% des revenus professionnels nets imposables et ne peut dépasser les 3.187 euros en 2018. Pour une PLCI sociale, ces plafonds sont fixés à 9,4% et à 3.667 euros et vous profitez d’une assurance contre l’incapacité de travail et l’invalidité. La différence principale réside dans le fait que, pour la CPTI, les limitations des primes sont supprimées, ce qui vous permet d’épargner des montants plus importants. Cela signifie-t-il que vous devez tout de suite passer à une CPTI ? Absolument pas. La nouvelle mesure vous permet principalement d’augmenter votre épargne en vue de votre pension complémentaire. Nous vous recommandons donc de combiner votre PLCI avec votre CPTI.


Vous reste-t-il encore des questions ? N’hésitez pas à contacter votre architecte d’assurances !

Overige nieuws & events

  • Transport

    Êtes-vous en ordre d’assurance transport ? Ne tombez pas dans ces pièges !

    « Pourquoi devrais-je souscrire une assurance transport pour mes marchandises alors que le transporteur est lui-même déjà assuré ? » Une excellente...
    20 décembre 2018
  • 6 mois après le RGPD : on y est presque, mais ...

    Les prévisions n’étaient pas toujours optimistes, mais six mois après l’entrée en vigueur du RGPD , la plupart des entreprises flamandes semblent...
    29 novembre 2018
  • Fleet

    Au volant en hiver ? Voici 6 conseils à retenir !

    L’hiver frappe à nos portes, la prudence sur la route s’impose. C’est le retour du froid glacial, des chaussées glissantes ; il fait noir plus tôt et...
    23 novembre 2018
  • Les techniques les plus fréquentes de fraude en ligne

    Récemment encore, une application de quiz populaire disponible sur Facebook a permis la fuite de données à caractère personnel de millions d’...
    25 octobre 2018
  • Fleet

    Qui peut rouler avec votre voiture (de société) ? Les dangers des fausses déclarations

    Force est de constater que pour éviter des primes d’assurance élevées, les parents font souvent une fausse déclaration à leur assureur précisant qu’...
    04 octobre 2018